L’agriculture est un domaine où coexistent de nombreux risques professionnels pouvant porter atteinte à l’intégrité physique des travailleurs. Mettre aux normes une exploitation agricole n’est pas simple. D’où le besoin, pour les exploitants, de se faire accompagner, dans leur démarche de sécurisation et de mise aux normes, par des spécialistes en gestion de risques agricoles comme Selenca.
Dans les exploitations, les agriculteurs et leurs collaborateurs manipulent quotidiennement de nombreux engins lourds, emploient de manière récurrente des produits chimiques et se retrouvent souvent dans des positions de travail inconfortables. Autant d’éléments leur faisant courir d’importants risques tels que les accidents, les intoxications ou encore des maladies invalidantes.
Dans un tel contexte, un certain nombre de normes ont été élaborées au fil des années. Indispensables, elles n’en demeurent pas moins souvent un casse-tête pour les exploitants agricoles et leurs employés. Deux types d’équipements sont notamment visés : les protections individuelles et les protections collectives.

Les équipements de protection collective (EPC) et individuelle (EPI)

Les agriculteurs doivent d’abord miser sur la prévention en proposant des équipements de protection collective (EPC). Ces EPC protègent toutes les personnes se trouvant à proximité d’un danger ou d’un risque. Il s’agit de panneaux de signalétiques, de systèmes anti-projection, de capots insonorisants sur les engins, de barrières ou de grilles de protection, qui permettent de prévenir de nombreux dangers sur un site d’exploitation agricole.

Les EPC rappellent aussi les règles d’utilisation, les informations sur la dangerosité d’un produit, ou encore la prise en compte de l’environnement dans lequel se situe l’exploitation.

Les agriculteurs veilleront ensuite à mettre à disposition des équipements de protection individuelle (EPI), destinés à protéger chaque travailleur contre des dommages. Ces EPI sont classés en famille selon qu’ils protègent les voies respiratoires, la tête, la vue, le corps, les pieds, l’ouïe, les mains ou encore le visage.

Ou par niveau de dangerosité du risque professionnel : le niveau 1 pour un risque estimé faible, le 2 pour les risques intermédiaires et le 3 qui couvre les risques jugés irréversibles ou mortels. Parmi les EPI citons les blouses, les combinaisons phytosanitaires, les gants, les lunettes de protections, les casques, les visières, les bottes etc.

normes agricoles

Selenca pour accompagner les agriculteurs dans leur mise en conformité

Pour accompagner les exploitants agricoles dans leur démarche de sécurisation et de mise aux normes, l’entreprise française Selenca, spécialiste en gestion de risques agricoles, propose des équipements de protection individuelle (EPI) et collective (EPC) en conformité avec le Code du Travail.

Selenca assure également à ses clients la mise en place d’un système sécuritaire complet, basé sur une stratégie omnicanale, en lien avec les besoins et les attentes spécifiques. Par ailleurs, l’entreprise a conçu une application en ligne dédiée aux exploitations agricoles. Cet outil, qui sert à mettre en place un pré-diagnostic des besoins de l’exploitation, permet d’identifier les risques auxquels les équipes sont exposées au quotidien dans leur travail.