Quels sont tous les impôts en vigueur en France ?

En tant que citoyen, il est important de s’informer et de connaître tous les strates et fonctionnements de notre société. Du fonctionnement de notre gouvernement jusqu’à la façon dont il se finance, l’incompréhension de ces systèmes peut mener à une fronde populaire et c’est ce qui se passe dans notre société aujourd’hui. À force d’être opaques, les rouages de notre société en viennent à être incompréhensibles pour le commun des mortels et il devient urgent de communiquer sur les aspects les plus méconnus pour anticiper les conflits. C’est d’ailleurs dans cette optique que vous avons concocté pour vous cet article consacré aux impôts en France. Vous êtes prêts ? On vous dit tout !

L’imposition : à quoi sert-elle exactement ?

Avant de détailler les principaux impôts que nous avons actuellement en France, il nous semblait important chez Ecodroit de voir ensemble à quoi servent les impôts en France.

Les impôts en France, quels qu’ils soient servent à financer le budget de l’État. On entend souvent parler du fait que le budget de l’État est dérisoire, en réalité l’Etat, en la personne du ministre du Budget, est chargé de redistribuer vos impôts pour financer les actions de l’État dans certains secteurs bien définis et cohérents avec la politique de l’ensemble du gouvernement.

D’ailleurs, face à l’incompréhension des Français quant à la récolte de l’impôt, a mis en place un site web : aquoiserventmesimpots.gouv.fr

Sur ce site, il est possible de simuler à quoi servent les impôts que l’État taxe à ses concitoyens.

Ainsi, sur un montant d’impôt de 1000 euros, nous avons cette répartition du budget de l’État :

  • 250€ partent pour l’éducation et la recherche ;
  • 200€ partent pour la défense et la sécurité ;
  • 130€ partent pour l’aménagement et le développement des territoires ;
  • 110€ partent pour financer les solidarités ;
  • 110€ partent pour financer la charge de la dette ;
  • 50€ partent pour financer l’Union européenne ;
  • 50€ partent pour le soutien à l’économie ;
  • 40€ partent pour le logement et la politique de votre ville ;
  • 20€ partent pour la transition écologique ;
  • 20€ partent pour financer la vie citoyenne ;
  • 10€ partent pour financer les transports ;
  • Et enfin 10€ partent pour financer la culture et les loisirs.

Détail des différents impôts en France !

Les impôts en France sur les entreprises

Parmi les impôts en vigueur et recueillis auprès des entreprises, nous pouvons citer l’impôt sur les sociétés et les prélèvements sociaux.

L’impôt sur les sociétés est une imposition annuelle calculée sur l’ensemble des bénéfices réalisés par les sociétés. Elle est à hauteur de 33,3% et concerne environ un tiers de l’ensemble des entreprises présentes en France.

Viennent ensuite les prélèvements sociaux et dans ce cas on parle de la CSG (contribution sociale généralisée) et la CRDS (contribution pour le remboursement de la dette sociale). Elles sont prélevées sur la fiche de paye des salariés.

Les impôts en France sur la consommation et les investissements

Un des impôts majeurs qui impactent tout le monde en France, la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est une taxe que les consommateurs payent directement lors de l’acte d’achat. Il existe au total trois taux différents selon la typologie de produit ou de service achetés.

Nous avons donc le taux normal qui est actuellement à 20% et qui touche la plupart des produits que vous achetez en France. Mais vous avez également deux taux de TVA dits réduits, un à 10% et un autre à 5,5% selon la typologie de produit ou de service acheté.

Les impôts en France sur le patrimoine

Viennent ensuite les impôts sur le patrimoine avec les droits d’enregistrement et les droits de timbre.

Les droits d’enregistrement consistent à prélever une taxe dès lors qu’un document ou un acte de patrimoine est inscrit dans un registre de vente. Et les droits de timbre sont des impôts collectés lors d’une vente d’immeubles, lors de successions de patrimoine ou lors d’une cession d’entreprise.

Les impôts en France et en local

Enfin, nous ne pouvions parler des impôts en France sans aborder la question des impôts locaux. En effet, la fiscalité locale représente une certaine charge pour les ménages et elle est assez mal comprise par les contribuables.

Elle est en réalité découpée en deux points : la taxe foncière et la contribution économique territoriale.

La taxe foncière est perçue sur les terrains aménagés situés en France. Elle est généralement due au propriétaire de bien à compter du 1er janvier de l’année d’imposition.

La contribution économique et territoriale, quant à elle, est composée d’une contribution de locaux commerciaux et d’une contribution calculée sur les bénéfices des commerces en question.

Voilà, nous espérons que cet article consacré aux impôts en vigueur en France en 2018 vous aura permis d’y voir plus clair sur la répartition et la légitimité de l’impôt en France. N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire. Nous serions ravis d’y répondre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *